Spirit RPG - Other Life
Connecte-toi ou inscris-toi vite pour incarner ton équidé et partir sur les traces de Spirit, l’Étalon des Plaines !

Spirit RPG - Other Life

« Galope à la poursuite d'un éclat de rêve, entend l'écho de la liberté, car ici, équidé du Cimarron, commence ta nouvelle vie... »
 

Partagez | 
 

 Forgotten ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roses
Nouveau Membre
avatar

Messages : 23
Points d'Expérience : 0
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 14

MessageSujet: Forgotten ~   Sam 7 Mai - 11:44


550 de large
Forgotten
Elle était l'ange oublié au plus profond des ténèbres

100x100Ô, toi, douce fleur des champs, ton nom Forgotten te décrivait si bien. Tel un ange qui se serait envolé, mais par malheur, aurait perdu ses ailes, et serait tombé, puis oublié au plus profond de ces ténèbres si noirs. Tu as passé 12 longues années dans ce monde si grand, peut-être même trop grand pour toi, charmante jument des bois.
Mais d'où viens-tu, ange déchu ? Viens-tu du ciel ? Bien sûr que non, déjà, quand tu es née, tu étais en enfer. Cet enfer, qui était appelé abattoir par ces démons. Pauvre petite, déjà née, tu sentais à plein né l'odeur de ce liquide rouge, appelé le sang. Mais ta jolie robe nacrée était intacte, ainsi que tes petits crins blancs. Tu n'étais pas non plus de pure race, tu étais une hybride, ces sang-mêlé qui étaient rejetés par les pures races. Décidément, la vie ne t'avait pas donné de chances, à ta douce enfance.
100x100Tu ne connaissais même pas ton père, et tu as vu ta mère se faire abattre devant tes yeux. Tu étais déjà orpheline à ta naissance. Après ces longs voyages, tu as été finalement emprisonnée chez ces hommes qui se nommaient les marchands, et tu es devenue malheureusement poulinière. Ta vie serait donc condamnée à être saillie de force par des étalons inconnus pour donner naissance à des poulains non désirés. Voilà ta destinée.


Apparence
Belle et douce jument, tu n'as pas une robe particulière, mais tu es unique. Ta robe n'est pas grise, n'est pas blanche, mais nacrée. Oui, exactement comme les perles rares qu'ont peut trouver dans les huîtres, ces fruits de mer que mangent les hommes. Tu ignores le goût de cet aliment, mais tu n'aimerais pas en manger, car l'odeur qu'il dégage est répugnante. Tes muscles sont fins, mais bien dessinés. Cela t'apporte beaucoup d'élégance, en plus de ta jolie robe, et de tes yeux. Quels magnifiques yeux, que tu as là. Ils sont d'un bleu vraiment magnifique. Bleu ciel, tel le ciel sans nuages, aux beaux jours de printemps. Ils sont tellement bleu qu'on pourrait croire que ce ne sont pas tes yeux réels. Mais, cela a un impact, car tes yeux sont si bleus qu'ils ne supportent pas la forte lumière du soleil. Quand celui-ci est présent, tu es donc obligé de baisser ces si jolis yeux, pour ne pas les abîmés. Certaines personnes te demandent même si tu n'es pas aveugle. Non, tu vois aussi bien qu'eux, et ce sont bien tes vrais yeux. Ces yeux avec qui tu as pu voir la beauté du monde, mais surtout la violence et le mal. Triste sors, pour un aussi bel ange. J'avais oublié de te parler de tes crins. Ils sont presque aussi beaux que ta robe. Ils sont longs, raides, et de couleurs blanches. Ils volent comme les ailes d'un ange quand tu te met à galoper, même si tu n'en as pas souvent l'occasion. Et bien sûr, tes quatre sabots sont blancs, ou plutôt beiges, pour les débutants. Toutes ces belles couleurs virantes sur le blanc te vont à ravir, et font de toi la plus belle des anges. Malheureusement, la vie ne t'a pas récompensée cette beauté. Les hommes se fichent de ta jolie robe, et ne l'entretiennent pas, ce qui transforme cette si belle couleur blanche en un brun qui n'est pas harmonieux. La poussière et les saletés qui sont passées sur ton chemin se sont installés dans ton pelage. Quant à tes crins, ils ont formé beaucoup de nœuds et sont en pagailles. Tes sabots sont eux sales et abîmés, et ont des petites fissures discrètes. Des cailloux incrustés sous tes sabots te font mals quand tu te me à marcher. Tu aimerais beaucoup que quelqu'un te hôte ces saletés de ton corps, qui te gênes. Mais ce ne sera pas pour aujourd'hui, malheureusement pour toi.
Mental
On ne peut pas dire de toi que tu es une mauvaise fille. Tout au contraire, tu es plus douce que la fleur de coton, plus douce que les nuages. Tu n'as jamais été violente, car la violence t'a elle-même traumatisé. Tu n'as jamais su te montrer agressive envers les chevaux tout autant que les humains, même si ceux-ci n'ont pas été très justes avec toi. Tu ne disais rien, c'est comme la petite fille qui est maltraitée par les autres, mais qui garde le silence auprès de ses proches. Tu ne te plaignais jamais. Tu acceptais les choses à leurs justes valeurs, même si elles n'étaient pas très réjouissantes. Malheureusement, ce caractère si doux, était plutôt trop doux. À cause de ça, tu étais la victime. Tu subissais, mais comme tu ne disais rien, tu subissais encore plus, chaque jour. C'était dur pour toi, mais tu ne disais rien. C'est comme s'il ne se passait rien, alors qu'il se passait tellement de choses. Tu aurais tellement aimé être avec ta maman que tu n'as pas eu le temps de connaître, dans ces moments si durs. Mais c'était comme ça. C'était ta vie, et tu la vivais. Ces paroles sont si dures à admettre, mais c'était pourtant le cas. Toutes ces choses-là t'ont rendu timide, même si tu l'étais déjà un peu au début. Tu es une âme si sensible, tu aimerais beaucoup pleurer, évacuer toutes ces larmes qui sont restées en toi, mais tu ne veux pas le montrer. Tu en as assez déjà vécu comme ça, tu ne veux pas empirer les choses, même si elles sont déjà atteint leurs limites. Peut-être qu'un jour, tu feras une rencontre inattendue, une rencontre qui va changer cette façon de vivre ? Peut-être qu'un jour, tu parleras ? Tu diras tout ce que tu as sur ce cœur, ce cœur rempli de tristesse ? Ce cœur qui en a marre de vivre ainsi ? Ce cœur qui veut en finir ? Tu aimerais beaucoup, n'est-ce pas ? Oui ? En finir, c'est ça ? Tu en as marre d'attendre cette personne, qui au final ne vient jamais ?
Passé
Ce jour devait être si beau, pourtant, il ne l'était pas. Ce jour que tout le monde attend, ce jour qui est le plus beau de leur vie pour les nouveaux parents. Je parle bien de la naissance d'un nouvel être dans le monde. Mais malheureusement, le plus beau jour de la vie d'une nouvelle mère devint le plus noir, et certainement le dernier. À peine fut née la petite pouliche qu'elle fut arrachée aux bras de sa mère pour la voir mourir sous ses petits yeux bleus désolés. Ils se trouvaient à l'abattoir, ce jour-là. Alors que la jument mis-bas dans la salle d'attente, elle fut emmener dans la salle de "crime". La porte était ouverte, laissant les regards inconnus la regarder se faire assassiner sans pouvoir l'aider. Les cris de douleur et de désespoir restèrent gravés à jamais dans la mémoire de la nacré. Celle-ci avait fui les machines à tuer des hommes, mais le regretterait toute sa vie. Elle fut capturée par la police qui était de garde et qui l'aperçut au plein galop dans la rue. Elle fut emmenée et recueillie dans une association pour les animaux maltraités, et fut élevée là-bas. Pendant 1 an elle connut la douceur des humains, alors que juste avant, elle avait connu leur cruauté. Même si ces bipèdes prenaient soin d'elle, elle n'arrêterait jamais de penser que ces êtres sans pitié sont dangereux et cruels, et qu'ils prennent les animaux pour de vulgaires objets. La preuve était là, car quand elle fut assez grande, elle fut dressée et elle dut porter des objets lourds sur le dos et des barres de fer glacées dans la bouche, que les humains contrôlaient à leurs guises. Le pire pour elle fut de porter les êtres qui avaient tué sa mère sur son dos et les servir quand il en donnait l'ordre. Elle trouvait ça injuste et infâme. On ne pouvait pas traiter les animaux de la sorte. Eux aussi étaient des êtres vivants comme eux, alors eux aussi avaient droit à la liberté de faire et de penser. Après ses 3 ans, elle fut adoptée par un homme qui "adorait" les chevaux. Pour elle, aimer les chevaux, c'est prendre soin d'eux, pas de monter sur leur dos quand ils en ont envie. Durant plusieurs années, elle grandit dans le centre équestre de l'homme qui l'avait acheté. La nuit, elle dormait dans des petits box, et le jour, quand il faisait une température raisonnable, elle vivait dans de grands prés. C'est peut-être bien pour les chevaux, mais pour elle, ce n'était pas assez. Elle voulait être libre, pouvoir galoper n'importe où elle souhaitait, sans un humain qui lui donnait des ordres sur son dos. Un jour, elle décida de partir. S'en était trop pour elle, gardant cette image traumatisante des hommes dans sa tête, elle décida de partir le plus loin possible. Elle ne voulait plus jamais revoir ces bipèdes. Elle réussit en désarçonnant un cavalier de son dos durant un cours d'équitation, puis elle sauta les barrières qui délimitaient la carrière pour s'enfuir dans la forêt au grand galop. Elle ne revit plus jamais ces enfants et son propriétaire. Elle retira tout son équipement en se frottant durement contre les troncs d'arbres pour casser les enrênements et sangles qui retenaient les objets sur elle. Libre. Elle était enfin libre. Elle fit sa vie dans la nature, tel un cheval sauvage. Mais, une nuit, alors qu'elle dormait paisiblement, elle fut une seconde fois capturée par ces hommes. Elle fut emmenée dans un grand bateau. La jument fut brutalement embarquée dans la cale avec les autres chevaux, un seau d'eau et un filet de foin en guise de nourriture, retenu par un licol attaché à un anneau de fer contre le mur. Les chevaux étaient tous collés les uns contre les autres. Ils ne pouvaient pas bouger, ça c'était sûr et certain. En plus de ça, la longe de leur licol était courte, ce qui ne leur laissait aucune liberté. Durant le voyage, les hommes passèrent vérifier les chevaux pour être sûr qu'il n'y ait pas de problème. Il y avait des chevaux nerveux, qui ne faisaient que s'agiter dans tous les sens et qui hennissaient de peur. Les humains, pour les calmer, les frappaient à coups de bâtons. Ces images violentes marquèrent une seconde fois la mémoire de Forgotten. Elle s'énerva devant toute cette haine et cette violence. C'était injuste, et elle décida de ne plus se taire. Elle se manifesta en grattant le sabot au sol et en donnant des coups dans la paroi du bateau tout en hennissant. Un homme vint la voir et lui cria de se taire, mais elle continua pour le provoquer. L'homme brandit alors son bâton et se mit à frapper de toutes ses forces sur les membres et la croupe de la pauvre jument blanches, qui devinrent rougeâtre et couverte de blessures. Il ne s'arrêtait pas de lui donner des coups, toujours plus forts les uns que les autres. Ce passage fut l'un des plus horribles de sa vie. Elle réussit à donner un coup de sabot dans la jambe de l'ennemi, qui cria de douleur en trébuchant. Après quelques minutes à terre, en se plaignant de sa blessure, se releva. Il lança un regard plus noir que jamais à la nacré, qu'elle retenu toute sa vie, et se jeta sur elle pour cette fois-ci la frappée sur la tête. Elle ferma les yeux pour ne pas recevoir des coups qui pourraient lui être fatal et soufra en silence. Elle avait voulu se battre, mais elle avait perdu, encore une fois. Après plusieurs minutes de souffrances qui paraissaient plus longues que sa naissance si dure, le bipède arrêta ses coups et repartit, laissant la jument couverte de sang agoniser. Elle termina le voyage, impuissante et sur le point de mourir vulgairement, mais il lui restait encore des forces pour réussir à se lever et à sortir de cet enfer. Elle fut débarquée sur de nouvelles terres qui lui étaient inconnues, et se laissa emmener. Elle arriva dans un village aux rues pavées et à une grande place. Les petits enclos de bois étaient remplis par d'autres chevaux. Ils étaient eux aussi en mauvais état, mais pas plus pires que la pauvre hybride devenue rouge. Elle fut mise dans un enclos et y resta toute la journée. Des hommes passèrent dans les allées, s'arrêtant parfois pour examiner des chevaux de plus près. Vers la fin de la journée, trois hommes s'arrêtèrent devant l'enclos de Forgotten et demandèrent à l'examiner. La jument, épuisée, ne se défendit pas et resta muette. Ils finirent par l'acheter. Elle ne savait pas pourquoi, elle était tellement en mauvais état que personne n'avait remarqué sa robe d'exception et ses yeux bleus magnifiques, et personne ne voulait d'elle. Elle ne dit rien et se laissa embarquer dans une remorque de bois qui était tirée par deux gros chevaux de trait puissants. Après plusieurs longues heures de trajet, elle fut arrivée dans un camp avec des tentes blanches et des chevaux dans des enclos. Elle fut mise dans un enclos à part et un homme lui fit des soins. Il désinfecta ses plaies et y mit des bandages. Ils lui remplirent un seau d'eau et lui déposèrent une mangeoire remplie de foin et la laissèrent se rétablir. Après plusieurs semaines de repos, elle fut rétablie et fut changée d'enclos. C'était un enclos deux fois plus grand. C'était étrange, car elle était la seule à posséder un enclos de cette taille. Mais elle comprit très vite. À la saison des chaleurs, les hommes mirent un étalon avec elle dans l'enclos. Alors qu'elle ne voulait pas, l'étalon la saillie. C'était horrible. Alors qu'elle pensait qu'elle vivrait mieux, c'était en fait tout le contraire. Elle avait donc été acheté pour être une poulinière, jument de reproduction. Elle était donc condamnée à être saillie par des inconnus et à mettre bas des poulains non désirés, qu'elle n’élèverait certainement pas elle-même. Elle devint dépressive au fur et à mesure des jours qui passaient, et avait complètement perdu le gout de la vie. Pauvre Forgotten, tel l'ange oublié au plus profond des ténèbres.


100x100Lien avec d'autres personnages : Non.
100x100Autre : J'espère que vous avez aimé lire sa présentation, et bonne chance aux autres participants. Je me suis éclatée à écrire ce personnage. :3


Avatar :
 
Signature :
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roses
Nouveau Membre
avatar

Messages : 23
Points d'Expérience : 0
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 14

MessageSujet: Re: Forgotten ~   Jeu 26 Mai - 13:42

Personnage terminé ! :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Forgotten ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAVE OF FORGOTTEN DREAMS De Werner Herzog (en 3D)
» The Forgotten
» THE FORGOTTEN (Mémoire Effacée)
» [2009] The Forgotten
» The Forgotten warrior:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG - Other Life :: 2. Fiches de personnages :: Prédéfinis :: Concours personnages-
Sauter vers: